Délivrer du bonheur en 2020

La mort du fondateur de Zappos est aussi celle d'une certaine conception de l'entrepreneur des années 2000. Newsletter #131

15marches est une agence de conseil en innovation. Explorez nos missions et références ici : 15marches.

Si vous découvrez cette lettre aujourd'hui. Abonnez-vous pour ne pas manquer les prochaines. 

Vous pouvez aussi cliquer sur le 💙 pour aider d’autres personnes à la découvrir.

💌 Vous et moi

[Annonce de service] Suite à une conversation ce week-end avec des bénévoles d’une association, j’ai pris conscience de la difficulté que rencontrent les étudiants cette année pour trouver des stages. J’ai donc décidé tel le colibri qui éteint l’incendie de prendre moi aussi un·e stagiaire l’année prochaine.

Si vous avez des recommandations utiles ou des retours d’expérience pour le bon déroulement d’un stage à distance, vos conseils sont les bienvenus - par mail en cliquant sur “répondre” ou sous cet article ! Merci d’avance 🙏🏻

🎯 Cette semaine

Vous avez peut-être lu son best seller “l’Entreprise du Bonheur” (Delivering Happiness) ? Ou entendu parler de son entreprise Zappos, rachetée par Amazon et qui sert de modèle aux “entreprises libérées” depuis 15 ans. Tony Hsieh, 46 ans, est mort.

Tony Hsieh, iconic Las Vegas entrepreneur dies aged 46

Les commentaires sur Hacker News donnent une idée de l’étrangeté du personnage, moitié entrepreneur, moitié gourou qui vivait toujours entouré d’un groupe de proches. Son livre est l’un des premiers que j’ai lu pour comprendre ce qui différenciait les “entreprises numériques” des autres. Sa théorie sur le rôle des entreprises dans le bonheur des salariés et des clients m’avait un peu perturbé. J’ai récupéré ensuite le Culture Book de Zappos qui montre jusqu’où peut aller une culture d’entreprise en l’absence de hiérarchie. Après la revente de son entreprise à Amazon en 2009, Hsieh continua à la diriger tout en se concentrant sur un autre projet : redonner vie à un quartier entier de Las Vegas où il avait déménagé le siège social californien. Il y investira 350 millions de dollars avec des résultats mitigés (voir plus bas).

Sa mort brutale sonne le glas d’une année qui a vu la Silicon Valley se vider de ses cadres après avoir perdu sa capacité à faire rêver les entrepreneurs. Un nouveau coup dur pour Las Vegas en première ligne des effets de la pandémie. Fin d’une époque aussi pour des entrepreneurs-gourous de plus en plus contestés.

Pour aller plus loin :

Les hauts et les bas du projet d’urbanisme de Tony Hsieh à Las Vegas : How Tony Hsieh Tried to Single-Handedly Transform Downtown Las Vegas

La célèbre lettre du fondateur à ses salariés lors du rachat de Zappos par Amazon (note : à l’époque déjà, Amazon faisait peur). Aurait-elle eu le même impact aujourd’hui ? CEO Letter

La non moins célèbre vidéo de Jeff Bezos dans son jardin, muni d’un simple paper board, et qui “pitche” Amazon aux salariés de Zappos comme un jeune startuper. Always Day One. Les 4 piliers d’Amazon

🧐 Et aussi

Ça fait quoi de travailler chez Beta.gouv , l’incubateur de startup de l’État, quand on vient du privé ? Une autre forme d’ “entreprise libérée” racontée par une employée. Une chouette liste de ressources à la fin. Travailler pour le service public

Plus loin de nous, Los Angeles lance sa Transportation Technology Innovation Zone un secteur où les entreprises innovantes pourront venir tester leurs innovations. On like, forcément. Urban Movement Labs

Elles n’ont rien à envier aux infographies du New York Times, les dataviz animées des Echos sur les déplacements avant/après le confinement. Superbes. Les Français et le(s) confinement(s)

🤩 On a aimé

Et si pour Noël vous offriez un cadeau à faire soi-même, comme par exemple ce modèle de rame TGV orange des années 80 à plier ? TGV

Ce que vous dites lors d’une vidéo-conférence est moins important que les rangées de livres que vous avez disposées derrière vous. Ce compte recense les plus beaux exemples de “biblio-arrière-plan”. Bookcase credibility

Ok j’avoue, j’ai moi aussi disposé une rangée de livres “inspirants” derrière moi dans l’axe de ma caméra : la preuve 📸👨🏻‍💻

Consultant ravi d’avoir achevé sa 131ème newsletter (et d’avoir pu retourner chez le coiffeur)

Et enfin c’est la saison des bilans avec les 100 meilleures inventions de l’année sélectionnée par le Time. Il y en a même une pour aider à se déclarer en faillite personnelle : So 2020 ! 100 best inventions of 2020

C’est fini pour cette semaine. Avant de partir, n'hésitez pas à partager cette lettre si vous l'appréciez, ou laissez un petit 💙 pour la route. Merci !

À la semaine prochaine.

Stéphane