La voiture autonome va-t-elle sortir de l'âge de glace ?

Et sans doute pas là où vous l'attendez... Newsletter #116

Nous sommes une agence de conseil en innovation. Explorez nos missions et références ici : 15marches.

Bienvenue à bord ! Si vous découvrez cette lettre aujourd'hui, abonnez-vous pour ne pas manquer les prochaines. Tous les mardis dans votre boîte.

💌 Vous et moi

Vous êtes toujours plus nombreux à suivre cette lettre et je vous en remercie. Elle sera bientôt mise en pause pendant l’été, histoire de recharger les batteries et revenir avec des idées à la rentrée.

J’essaierai de vous donner des conseils de lecture la semaine prochaine si vous voulez profiter de l’été pour approfondir certains sujets. N’hésitez pas à me poser des questions par retour d’email ou me faire part de vos propres découvertes en matière de lecture !

🎯 Cette semaine

On croyait le véhicule autonome plongé dans un hiver glacé suite à la mort d’une cycliste renversée par un “robot” Uber il y a deux ans. Mais le secteur bouge encore…

Amazon vient de racheter Zoox, une startup de 1 000 personnes qui développe des technologies pour véhicules autonomes. Zoox les teste dans des Toyotas qui roulent à San Francisco et Las Vegas. Lire : Amazon va acheter le spécialiste des véhicules autonomes Zoox

Amazon va-t-il pour autant se lancer dans la course à la voiture autonome à l’instar de Waymo (Google) et Cruise (General Motors) ?

Depuis 2014, le géant de Seattle développe ses propres capacités logistiques pour ne plus dépendre de transporteurs externes et réduire ses délais de livraison. Près de la moitié de ses colis aux USA sont désormais livrés par son propre service logistique.

Amazon construit pas à pas un “meccano” logistique : robots de livraison sur trottoir Scout, véhicule électrique Rivian et technologies autonomes (pour camions) Aurora. Sans oublier les drones autonomes Prime Air qui sont tout sauf de la science-fiction.

L’acquisition de Zoox s’inscrit dans la continuité de cette stratégie : intégrer les technologies autonomes de l’entrepôt au placard du consommateur. Amazon a par exemple racheté les caméras de porte d’entrée Ring qui autorisent, avec les Lockers automatisés, la livraison en votre absence. Dans votre logement, Alexa permet de commander à tout moment un produit manquant…À l’autre bout de la chaîne, les robots Kiva, rachetés en 2012, optimisent les mouvements de marchandises dans les entrepôts. Voir : Inside Amazon’s robot warehouse

En maîtrisant tous ces maillons (et les données correspondantes), les ingénieurs de l’entreprise peuvent développer grâce à l’intelligence artificielle des technologies d’optimisation de l’offre et de prédictions de la demande.

Manquent encore les “derniers mètres”, ceux qui séparent le camion autonome de votre porte d’entrée, pour lesquels des humains seront encore nécessaires pendant longtemps. Mais Amazon pourrait en attendant déjà bien s’implanter sur le marché comme il l’a fait dans le commerce, en ouvrant aux tiers ses propres capacités logistiques et transport. Voir : Amazon Logistics et Fulfillment by Amazon.

🧐 Et aussi

Zoox était jusqu’alors positionnée sur le marché très difficile des voitures sans conducteur.

Souvenez-vous : en 2017 on nous annonçait des voitures autonomes partout d’ici à 2020. Les “pilotes” se multipliaient à la même vitesse que les promesses. Les valorisations des startups s’envolaient.

Nous étions bien peu à alerter à l’époque sur les écueils qui restaient à franchir pour passer de la démo sympa au lancement universel. Voir notre vidéo : Ne me parlez plus de voiture autonome ! à Web2day

3 ans après, les choses se sont à peu près passées comme nous l’imaginions : les constructeurs automobiles ont abandonné l’idée de développer seuls les technologies nécessaires; les entreprises technologiques ont abandonné l’idée de développer seule des voitures. Les véhicules autonomes se développent, mais ce sont des robots de nettoyage, de surveillance, d’assistance et… de livraison. Lire : Coronavirus Has Ushered In the Airport of the Future

Waymo est à ce jour l’un des seuls acteurs à développer un service ouvert aux voyageurs. Ses technologies sont conçues pour s’intégrer dans des véhicules différents. Il vient d’ailleurs de “signer” un nouveau constructeur : Volvo utilisera ses technologies pour faire rouler ses voitures. Rappelons que Renault a déjà passé le même type d’accord. Volvo will use Waymo’s self-driving technology to power a fleet of electric robotaxis

Côté services, les difficultés d’Uber ont mis en pause ses investissements dans le secteur. Didi, son concurrent chinois, persiste : un service de robotaxis a été lancé cette semaine à Shanghai. DiDi Robotaxi Service Begins Operation in Shanghai

Mais les services de taxi de Didi et Waymo continuent à embarquer un “safety driver” qui garantit la reprise en main en cas de problème et rassure les voyageurs. Plus grand monde n’espère que les voitures individuelles rouleront sans supervision avant une dizaine d’années. La question n’est plus “quand ?” mais “où ?” se développeront les applications concrètes de ces technologies. Et la logistique sera sans doute l’un des premiers secteurs concernés.

Pour une vue globale du marché en 2020 : State of self-driving car race 2020

🤩 On a aimé

Un sujet qui nous tient à coeur, particulièrement en cette semaine d’élections municipales : La ville est-elle faite pour les enfants ?

Que faut-il faire pour que les gens quittent leur voiture ? La station d’Avoriaz teste le combo covoiturage + trottinettes en libre-service + piétonnisation. On adore ! Avoriaz : laboratoire du groupe Blablacar

Une chouette série de BD sur la transformation digitale. Ça pique un peu quand on travaille dans le secteur mais rien de tel que l’humour pour nous remettre à notre place. What is digital transformation ?

Avez-vous déjà vu une photo en 43 millions de pixels ? On peut zoomer, zoomer,…Celle de Hong Kong est assez hallucinante. Big Pixel Panoramic

C’est terminé pour cette semaine !

N'hésitez pas à partager cette lettre si vous l'appréciez ! 

Share

Vous pouvez aussi cliquer sur le 💙 ci-dessous pour aider les gens à la découvrir.

Stéphane