L'innovation en débat

Peut-on encore parler positivement d'innovation ? Entre dérèglement climatique et remise en cause de la croissance, l'innovation devient politique. On pose le débat cette semaine #163

👨‍🚀 Tous les mardis, Stéphane décrypte l’impact de la transformation numérique sur l'économie et la société.

Vous êtes désormais plus de 3 300 ! Bienvenue aux 30 nouveaux abonnés depuis la semaine dernière.

Pas encore abonné•e ? Inscrivez-vous pour recevoir chaque semaine une nouvelle édition dans votre boîte mail.

💌 Vous et moi

Une fois n’est pas coutume nous vous parlons cette semaine d’une mission que nous réalisons pour un client. Il s’agit d’une commande de plusieurs textes qui seront publiés chaque mois d’ici décembre prochain.

Le client : Le Poool (oui, il y a 3 “o” comme dans onomatopée). C’est le nom donné à la FrenchTech Rennes St-Malo, un dispositif d’aide à l’entreprenariat et l’innovation. On joue à domicile.

Le sujet : l’innovation vertueuse, concept mis en avant par Le Poool. Nous devons le mettre en perspective et l’illustrer à travers une série de textes. Celui-ci est le premier.

Pourquoi ces textes ?

Alors qu’on ne jurait que par les startups il y a quelques années, l’innovation est aujourd’hui mise en débat, accusée de n’être qu’à sens unique vers plus de consommation, de pollution voire d’aliénation. De technique, le sujet est devenu politique. On mélange allègrement innovation, numérique, technologie et croissance…

Mais si les innovations de rupture changent par définition l'ordre social, faut-il arrêter le cycle ou au contraire l’accélérer pour changer une situation jugée intenable ? Faut-il innover uniquement pour “défaire”, pour “faire mieux mais pas plus”, ou tout simplement réinventer, avec de nouvelles contraintes ? Ne peut-on pas éviter les dérives probables en mettant en place des garde-fous ?

Ce sont les questions auxquelles nous allons tenter de répondre dans le texte ci-dessous et les suivants. Nous vous avons mis plusieurs liens plus bas pour essayer de lancer le débat, auquel vous pouvez également participer.

Si rien de cela ne vous intéresse, sautez à la dernière rubrique !

🎯 Cette semaine

Un sujet qui nous a marqué

Extrait du premier texte publié la semaine dernière dans la newsletter du Poool intitulé Vers une innovation vertueuse :

“Jadis portée au pinacle, l’innovation semble à contretemps de notre époque. Une connotation négative s’associe désormais dans nos esprits, évoquant des imaginaires de machines folles et d’algorithmes tout-puissants. Pourtant, si innover consiste à changer un ordre existant, n’est-ce pas aujourd’hui ce dont nous avons le plus besoin ? Dans le contexte d’urgence écologique et sociale, qui peut croire que le monde d’après se fera sans changer profondément le monde d’avant ?

Notre problème n’est pas l’innovation, mais les termes de son contrat actuel. Parvenus à la fin d’un cycle, nous ne la regardons plus qu’au travers du prisme des technologies, de la vitesse et du court terme. Nous avons parfois oublié qu’innover, c’est aussi régler les problèmes des humains, du territoire et du vivant. C’est permettre à chacun de trouver des solutions pour tous. C’est conjuguer l’urgence et le temps long”.

(…)

“Rendre l’innovation vertueuse, ce n’est pas changer les produits mais changer le système et la culture. Ce n’est pas juger a priori, mais inciter les créateurs à s’interroger sur les conséquences possibles de leurs inventions.”

Lisez le texte intégral sur le site du Poool : Vers une innovation vertueuse - Le Poool

Répondez à notre sondage ! Ce sera l’occasion de découvrir notre nouvelle identité visuelle en avant-première 🔥

Je donne mon avis !

🧐 Et aussi

Des ressources utiles en lien avec le sujet traité cette semaine.

Débattre du sujet de l’innovation en 2021 est complexe, car il se retrouve aux intersections des enjeux environnementaux, économiques et politiques. Nous ne prétendons pas ici faire le tour des “courants” qui se croisent, mais simplement vous donner quelques matières à réflexion.

Photo : street art dans le Nord de Londres, par votre serviteur

  • Après les Collapsologues, voici les Démantèlologues. Ils théorisent le démantèlement et la désinnovation des équipements et procédés non conformes selon eux à la lutte contre le dérèglement climatique. Crise climatique, nous devons apprendre à désinnover.

  • Toujours du même bord, un manifeste pour changer nos manières de voir les choses et construire nos imaginairesLe manifeste de sinonvirgule

Et vous qui lisez nos lettres, qu’en pensez-vous ?

Je donne mon avis !

Publication des résultats semaine prochaine…

🤩 On a aimé

Tout le monde ou presque se souvient de ce qu’elle ou il faisait le 11 septembre 2001.

De quoi mettre je l’espère en perspective vos réflexions sur le sujet. Nous sommes curieux d’avoir votre avis !

C’était un plaisir de vous savoir parmi nous encore aujourd’hui.

Si vous avez appréciez cette lettre, mettez un 💙 pour nous le faire savoir. Merci !

Et n’oubliez pas la seconde newsletter de 15marches :

👩🏻‍🚀 Tous les jeudis, Noémie raconte *les futurs possibles* en fiction. Pile poil dans notre sujet de la semaine !

Abonnez-vous à La Mutante

Pour ma part je vous dis : à mardi prochain !

Stéphane