Reconstruire ce qui nous lie

Ils travaillent dans l'ombre à réparer des liens sociaux mis à mal par les évolutions sociétales, urbaines et économiques. Qui sont-ils ? Newsletter #124

Nous sommes une agence de conseil en innovation. Explorez nos missions et références ici : 15marches.

Bienvenue si vous découvrez cette lettre aujourd'hui. Abonnez-vous pour ne pas manquer les prochaines. Déjà 2 290 abonnés.

Vous pouvez aussi cliquer sur le 💙 pour aider d’autres personnes à la découvrir.

💌 Vous et moi

La semaine dernière j’ai eu la chance d’animer un atelier de créativité (en présentiel !!) avec une dizaine de participants. Pendant deux jours nous avons réfléchi, partagé des idées et imaginé des scénarios. Je ne peux vous dévoiler le sujet de l’atelier, mais il s’agissait de favoriser des liens entre personnes qui ne se connaissent pas. C’est d’ailleurs le thème de la lettre de cette semaine : comment (re)créer des liens. J’ai choisi pour cela de vous présenter un consultant indépendant qui est ma référence sur ce sujet et que j’apprécie beaucoup.

🎯 Cette semaine

Nathan Stern se définit lui-même comme un “ingénieur social”. Pour ses missions de conseil, il passe beaucoup de temps à observer les gens en dictant des notes vocales sur son téléphone. Il faut l’écouter vous raconter avec passion comment (dys-)fonctionne une cour d’école, un hall de gare ou un formulaire administratif. Pour celui qui avait lancé un réseau social de voisins avant Facebook, le numérique n’est qu’un accélérateur du délitement des liens sociaux. La montée de l’individualisme, la défiance vis-à-vis d’autorités comme la famille, l’employeur ou les gouvernants…n’ont pas attendu internet pour prospérer. Comme l’écrivait très bien Boris Beaude, internet est un espace, un lieu presque comme les autres avec sa géographie, ses repères et ses distances. Nathan essaie de réparer ces espaces. Il en observe les usages, décrypte la manière dont ils favorisent ou défavorisent certains comportements et émet des propositions souvent très créatives (écoutez ses solutions contre la violence).

Je suis ravi aujourd’hui de vous inviter à découvrir ou redécouvrir Nathan à l’occasion de la publication d’un de ses rares interviews sur l’excellent Heidi News : Nathan Stern: «Aujourd'hui, ce sont les plateformes numériques qui écrivent l'histoire sociale»

Los Angeles, CA, USA — June 16th, 2020: group of women sitting on grass at rally in discussion by Noun Project from Noun Project

Avec Sonia Lavadinho, Émile Hooge, les Vraiment Vraiment ou encore la 27ème Région (liste non exhaustive), Nathan fait partie de ces nouveaux profils hybrides - sociologues, ingénieurs, urbanistes, designers,…- qui travaillent sur la matière même de notre environnement quotidien. Évitant les oppositions faciles entre numérique et physique, jeunes et vieux, privé et public,.. ils en embrassent toute la complexité avec le même objectif : retisser des liens de qualité entre humains.

Si vous souhaitez aller plus loin, ne manquez pas deux autres interviews audio de Nathan :

· dans Réelles : Nathan Stern, sociologue entrepreneur

· et Étincelles : Un monde nouveau est-il à notre portée? Conversation avec Nathan Stern, sociologue et multi-entrepreneur

🧐 Et aussi

Sans transition (quoi que)…

On vous en parle régulièrement dans cette lettre : Amazon veut livrer lui-même les commandes que vous lui passez. Et il veut le faire avec ses propres camions. Après un gros investissement dans la startup Rivian et une commande de 100 000 véhicules, le géant de Seattle nous dévoile un premier prototype de son nouveau van électrique. Objectif : en avoir 10 000 sur les routes dès 2022. La profession va observer avec attention ce véhicule : ses capteurs, ses espaces intérieurs, les fonctionnalités dédiées à la livraison. Mais la vidéo commerciale a beau mettre en avant les chauffeurs actuels, ne perdons pas de vue que l’objectif à terme est de rendre ces véhicules autonomes. Amazon Shows Off Its New Electric Delivery Van Built By Rivian

La bataille a lieu également sur internet : Deliveroo met le paquet sur l’abonnement à la livraison illimitée pour fidéliser ses clients. Objectif : tout faire pour “effacer” la livraison dont le coût reste un gros frein au recours à l’achat en ligne. À 1€ par mois, la plateforme anglaise achète littéralement ses clients. Deliveroo mise sur la livraison illimitée.

Manifestement cela fonctionne : en France, 10% des nouveaux ménages ont acheté en ligne récemment alors qu’ils n’étaient pas clients pendant le confinement. Soit 2,8 millions de clients supplémentaires. Et les annonces de restrictions à venir ne devraient pas inverser la tendance… Kantar dresse le portrait de consommateurs aux attentes de plus en plus diverses

🤩 On a aimé

E-commerce toujours : comment les riches américains aménagent leur maison pour y accueillir les colis livrés mais potentiellement “contaminés” ? Un signal faible intéressant quand on pense à la prolifération des micro-espaces dans les immeubles pour gérer les colis en votre absence. During COVID-19, the rich don't do Amazon like you and me

On parle beaucoup des succès, mais qu’en est-il des échecs de startups ? Ce site recense les échecs de près de 400 d’entre elles. On se sent moins seul après. Y Combinator Failed Startups

Pour finir un peu de typographie, histoire de comprendre d’où vient la pire police de caractère toujours utilisée (attention au coup de vieux pour les personnes nées avant 1980) : La folle histoire du Comic Sans MS

C’est tout pour cette semaine ! Portez-vous bien.

Avant de partir, n'hésitez pas à partager cette lettre si vous l'appréciez, ou laissez un petit 💙 pour la route. Merci !

À la semaine prochaine.

Stéphane